SAYYID QUTB ET L’IDEOLOGIE DE AL-QAEDA ET DA’ICH

SAYYID QUTB ET L’IDEOLOGIE DE AL-QAEDA ET DA’ICH

twitteryoutubeinstagram

SAYYID QUTB ET L’IDEOLOGIE DE AL-QAEDA ET DA’ICH

Les doctrines à l’origine des activités terroristes de al-Qaeda et ISIS sont issues des écrits idéologiques de Sayyid Qutb, le fondateur de tous les mouvements Takfiri du 20e siècle.

Il est clair d’après les faits ci-dessous que la source de tous les mouvements extrémistes et terroristes du 20e siècle, que ce soit Al-Qaïda, al Nusra ou Da’ich est l’idéologie de Sayyid Qutb. Cette idéologie a été employée au cours des décennies par les Frères musulmans pour faciliter leurs propres sinistres objectifs qui n’ont rien à voir avec l’islam, mais qui sont plutôt entièrement de nature politique.

SAYYID QUTB ET SON PARCOURS

Sayyid Qutb est né dans une famille Soufi en 1906 dans le district d’Assiout en Egypte et à été élevé sur la tradition de l’attachement et du dévouement aux saints (1). Dans sa jeunesse il se livrait à l’astrologie et la magie et aurait été sollicité par des jeunes femmes pour effectuer des sorts principalement pour les relations. Après avoir été diplômé au Caire en 1924, il a travaillé comme professeur et éditeur puis est entré dans une phase de philosophies matérialistes européennes, de doute et d’athéisme(2). Durant les années 1930 Qutb a écrit dans de nombreuses chroniques et fit une fois un appel à la nudité ouvertement dans les rues du Caire, défendant ce point de vue dans un article dans le journal Al-Ahram en Juillet 1938. En 1939, il a publié un article de recherche qui sera publié plus tard comme livre intitulé La représentation de l’art dans le Coran. Dans cet ouvrage, il se moque et insulte de nombreux prophètes d’Allah, parmi eux Abraham, Moïse, Salomon, David et il a aussi fait une insinuation contre le Prophète Jésus et Marie avec un discours indigne. Les écrits de Qutb sur l’islam étaient dans une perspective purement littéraire dans les années 1940 et non reliées d’aucune façon à la doctrine islamique. Il était un artiste littéraire, un écrivain et s’essayait aussi à la poésie, sans succès. Helmy Namnam, un journaliste égyptien qui a écrit un livre sur la révolution socialiste de 1952 dans lequel Qutb est décrit pour avoir joué un rôle jusqu’en 1948, Qutb avait pour habitude de visiter les bars de temps à autre pour une gorgée de cognac (3).

Durant les années 1940s et le début des années 1950, Qutb a commencé à développer un certain nombre d’idées dans ses livres et ses écrits qui comportaient: un affrontement entre l’islam et le capitalisme; une interprétation de l’histoire islamique ancienne à travers le marxisme qui l’a amené à excommunier certains des compagnons du Prophète et à porter atteinte à l’honneur du troisième calife Uthman; des idées de justice sociale basées sur les principes marxistes de révolution et la redistribution des richesses; la liberté dans la croyance religieuse; l’unité des religions et la notion de paix dans le monde.

L’EMERGENCE DE L’IDEOLOGIE JIHADISTE EXTREMISTE REVOLUTIONNAIRE

Après la révolution de 1952 qui à amené Jamal ‘abd al-Nassir au pouvoir, Qutb s’est brouillé avec Nassir et, à peu près à la même période, est devenu une figure importante des frères musulmans. Durant cette décennie et la suivante, Qutb commença à propager son idéologie extrémiste. Notamment sa haine des sociétés islamiques, les excluant de l’islam, ainsi que ses appels à de violentes révolutions contre elles, sous le nom de jihad. Il a explicitement nié l’islam de toutes les sociétés musulmanes contemporaines et propagea l’idée qu’il n’y ai pas existé de sociétés islamiques depuis le temps des Umayyads, la première dynastie régnante après les 4 califes bien guidés, il y a presque 1400 ans. Il a déclaré que toutes les sociétés islamiques sont retombées dans l’ignorance de la période pré-islamique, devenant ainsi apostats de l’Islam. A commencer par les gouverneurs qu’il accuse d’avoir délaissé l’islam car ils ne jugeaient pas avec les lois d’Allah. Il a étendu son jugement à tous les musulmans dans toutes les sociétés avec comme argument qu’il sont devenu satisfait et indifférent des actions du gouverneur. Il véhicula l’idée qu’il n’y a d’autre manière de réformer cette situation ou « la souveraineté de Dieu à été usurpée » excepté à travers de violentes révolutions. Ce changement serait provoqué par une « élite avant-gardiste » de « vrais croyants » à travers un manifeste qui a été compilé et publié en tant que « jalons sur la route ».

De nombreux chercheurs, musulmans et non musulmans, ont confirmé que l’idée principale de « jalons sur la route » a été pris directement du manifeste révolutionnaire en 1902 de Vladimir Lenine intitulé « Que faire  ? ». Qutb présente l’idée ci-dessus comme étant l’idée de base de l’Islam. Ces idées extrémistes constituèrent un terrain fertile parmi les prisonniers, ce qui a contribué à la diffusion et à l’acquisition d’un grand nombre de partisans dans la société Egyptienne. Ces idées ont été ensuite propagées à l’étranger lorsque les membres des frères musulmans ont fui la répression à leur encontre en Egypte, recherchant refuge dans les pays du golfes et et ailleurs où ils ont occupé un emploi. Ils ont ensuite abusé de leurs positions privilégiées pour appeler à nouveau à ce poison dans ces mêmes sociétés qui les ont généreusement accueillis et leur ont offert asile.

LES JUGEMENTS DE QUTB SUR LES MUSULMANS ET LES SOCIETES MUSULMANES  : DES APOSTATS CONTRE LESQUELS UNE REVOLUTION MONDIALE EST NECESSAIRE

Ce qui suit est une petite maigre sélection des déclarations de Qutb  :

«  L’ensemble de l’humanité, incluant ceux qui répètent l’appel à la prière depuis les minarets, dans les parties orientales et occidentales…sont les plus pécheurs des gens et seront les plus châtiés le jour du jugement parce qu’ils ont apostasié en adorant les serviteurs (d’Allah) » (Zilal 2/1057).

« Aujourd’hui, nous sommes dans une ignorance pré-islamique, comme celle qui dominait à l’aube de l’Islam, et en réalité c’est plus sévère. Tout ce qui est autour de nous est l’ignorance pré-islamique…  » (jalons sur la route, 1991,p.21).

« Entre dans le royaume de la société d’ignorance pré-islamique toutes ces sociétés qui clame être des sociétés musulmanes… En effet la position islamique envers ces sociétés d’ignorance pré-islamique peut être définie en une seule expression: il refuse de reconnaître l’islam ou l’existence légale de chacune de ses sociétés…  »(jalons sur la route 1991,p.103).

« La communauté musulmane a cessé d’être dans l’existence et n’a pas été perceptible durant un long moment.  » (jalons sur la route, 1991,p.8).

«  Et cette mission importante, le devoir de d’instaurer une révolution islamique, est général et n’est pas restreint à une région plutot qu’à une autre. Plutôt, c’est ce que l’islam demande et place au devant de sa vision, qu’il devrait être à l’origine d’une révolution compréhensive dans tous les lieux habités. Voici son plus grand objectif et son but le plus noble vers lequel il tourne sa vision, excepté qu’il est absolument obligatoire pour tous musulmans ou membres de n’importe quel parti islamique d’embarquer immediatemment dans cette mission en instaurant cette révolution urgente, en luttant pour changer l’organisation des lois dans les pays dans lesquels ils vivent   » (zilal, 3/1451).

Mohammad Qutb, le frère de Sayyid a déclaré « Indéniablement, le sujet nécessite que les gens soit appelés de nouveau à l’Islam… » (Waqi’una al-Mu’aasar p.29).

UNE ALTERATION  DU JIHAD

Cette idéologie de Sayyid Qutb a complètement transformé le noble fondement du jihad en Islam, qui est mené par le gouvernement et son armée sous la forme d’une guerre conventionnelle et juste afin d’éliminer l’injustice, l’aggression et la tyrannie. A contrario, le jihad aujourd’hui est devenu une lutte mondiale par une petite bande d’insurgés révolutionnaires se déclarant eux-mêmes comme étant l’« élite, les vrais croyants » tout en dédaignant les musulmans qui ne partagent pas leurs idéologies. Leur plan est de renverser les états « apostats », leurs leaders, l’appareil gouvernemental et toutes ses institutions sur l’idée fausse que l’islam n’existe plus dans les pays habités par les musulmans et l’affaire ne peut être rectifiée excepté par des révolutions violentes, l’effusion de sang et le massacre. Ceci n’était autre qu’un renouveau au 20ème siècle de la réapparition de l’idéologie extrémiste annoncée par le Prophète Mohammad, qui apparut du vivant des Compagnons sous le groupe connu des Kharijites (extrémistes renégats).

Leurs partisans ont assassiné les dirigeants) des musulmans de l’époque, Uthman et ‘Ali, et ont semé la terreur dans la communauté musulmane. Ils ont continué à apparaître et à tourmenter la communauté musulmane depuis ce temps.

DE QUTB A AL-QAEDA

Qutb a été pendu en 1966 et ses écrits devinrent populaires parmi les frères musulmans. Son exégèse du Coran, « Zilal » et son livre « les jalons sur la route », ont été enseignés par les membres des frères musulmans que ce soit en Egypte ou à travers les pays du Golf et du Levant. Parmi ceux qui ont été influencé par son idéologie, Oussama ben Laden. Sa famille qui était d’origine yéménite soufi, a déménagé vers l’Arabie Saoudite et s’est lancé dans l’industrie de la construction. Les professeurs d’Oussama ben Laden inclus Mohammad Qutb et ‘Abdullah ‘Azzam, tous les deux étaient des membres fervents des frères musulmans et des suiveurs de l’idéologie de Qutb. Oussama ben Laden n’a étudié avec aucun savant Salafi en Arabie Saoudite. Avec sa richesse, Oussama Ben Laden a aidé à mobiliser des combattants contre les russes en Afghanistan. Un grand nombre de ses combattants du Nord d’Afrique étaient des suiveurs de l’idéologie empiosonée de Qutb et à travers eux s’est propagée cette idéologie toxique aux autres participant des Pays du golf dans le jihad en Aghanistan. Le terme Al Qaeda réfère à ces jihadistes. La plupart ont emporté avec eux l’idéologie extremiste de Qutb dans leur pays d’origine. Comme un savant musulman d’Arabie saoudite a constaté: «  ils sont parti en Aghanistan en nous considérant comme musulmans et ils sont revenus en nous considérant comme mécréants ». Al qaeda a commencé à propagé sa doctrine aux jeunes ignorants, en les coupant des savants et en les encouragent à la sédition et aux actes terroristes dans les pays musulmans ce qui a conduit à une séries d’attentats à la bombes en Arabie Saoudite durant les année 1990 où les musulmans et non musulmans ont été cliblés sans distinction.

D’AL QAEDA A DAECH

Le groupe mère d’Al Qaeda s’est établi en Irak à travers abu Mus’ab al-Zarqawi, un allié d’Oussama ben Laden. Il crée plusieurs organisations qui plus tard, en 2007 se transforment en Etat Islamique d’Irak. Initialement, ce parti était dirigé par Abu ‘Umar AL Baghdadi qui sera tué en 2010 puis par Abu Bakr Al-baghdadi. Après la révolution contre Bashar Al Assad en Syrie, des résistants extrémistes d’Algérie, de Tunisie, de Libye, d’Egypte et d’ailleurs étaient mobilisés pour aider à renverser le dirigeant Syrien. Ces partisans d’Al qaeda ont transformé en 2013 ce parti par ce qui a été déclaré être l’Etat Islamique d’Irak et de la Syrie. Ils ont trouvé un approvisionnement d’armes considérable à leurs dispositions et devinrent rapidement vers une puissance à l’échelle régionale. Durant les années passées, ils ont combattu contre différents groupes de rivaux jihadistes pour prendre le contrôle des régions en Syrie et en Irak. Prétendant avoir établi un califat, ils ont entamé une campagne de propagande bien organisée afin d’attirer les recrues à travers le monde. Leur objectif principal est claire et explicite, la mise en œuvre de la philosophie révolutionnaire de Qutb: renverser les gouvernements dans les pays musulmans, tuer leurs leaders dirigeants, leurs savants et la population qui ne se range pas à leur côté. Ils considèrent ceci comme une obligation plus importante que de combattre contre les non-musulmans. En effet, ils considèrent qu’ils pourront faire face aux non-musulmans qu’à partir du moment où ils atteindront leur objectif principal dans les pays musulmans. Les actes terroriste qu’ils commettent au quotidien contre les musulmans sur leurs terres font que tout acte terroriste dont ils sont responsable en Occident paraissent insignifiants. Leur cible principale a toujours été les musulmans.

Il est clair de par ce qui précède, que la source de tout extrémisme, mouvement terroriste au 20ème siècle, qu’il s’agisse de Al Qaeda, Al Nusrah ou Daech (ISIS)  est l’idéologie de Sayyid Qutb. Cette idéologie a été employée durant des décennies par les frères musulmans (al ikhwan) afin de faciliter leurs objectifs sinistres qui n’ont rien à voir avec l’Islam mais qui sont entièrement de nature politique.


Ecrit par Abu ‘Iyaad en novembre 2015 / Safar 1437H.

Traduit par l’association Sunna de Denain.

Article d’origine: http://www.islamagainstextremism.com/articles/jnyihml-leaflet-sayyid-qutb-and-the-ideology-of-al-qaeda-and-isis.cfm

Télécharger l’article sous format pdf: https://drive.google.com/uc?export=download&id=0BzasLixSH_gRaGdyX2wwUXY5eTg


(1) Cette pratique de vénérer et d’adorer les saints en sollicitant leur aide, secours et leur intercession s’oppose aux fondements de base de l’islam monothéiste. Les textes islamiques ont décrit le vrai statut du prophète et des vertueux et ont donné aux musulmans le chemin modéré et juste concernant la manière de les respecter sans tomber dans l’exagération et sans les adorer.

(2) Se référer au récit biographique détaillé de Salah al khalidi sur Sayyid Qutb nommé «Sayyid Qutb Min al milad ila al istish-had» (de la naissance au martyr)

(3) Dans «sayyid qutb et la révolution de juillet» (Caire,1999,p.40)

Facebooktwittermail
this site uses the awesome footnotes Plugin