Ibn Taymiyah approuve le Mawlid ? Analyse d’une énième tromperie Soufie

Ibn Taymiyah approuve le Mawlid ? Analyse d’une énième tromperie Soufie

twitteryoutubeinstagram

Avant propos: Pour légitimer le Mawlid, les Soufi s’imaginent contrer les preuves des Gens de la Sounnah en propageant un certain nombre de paroles qui approuveraient le Mawlid et qu’ils présentent comme étant celles de prédécesseurs.

Premièrement: Quand bien même ce serait une réalité, lors d’une apparente divergence la méthode nous est donnée pour trancher entre les opposants. Allah a dit dans la sourate Nissa n°4 verset 59 : {Ô vous les croyants ! Obéissez à Allah, obéissez au Prophète ainsi qu’à ceux d’entre vous qui détiennent l’autorité. Puis, si vous divergez sur quoi que ce soit, renvoyez cette chose à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleur interprétation }, que les adeptes du Mawlid amènent donc leurs preuves du Coran et de la Sounnah pour départager, mais la se trouve leur soucis: elles n’existent pas. Et quelle belle parole d’Ibn Al Qayim, qui est justement l’un des élèves d’Ibn Taymiyah -Qu’Allah leur fasse miséricorde- : « La science c’est: « ALLah a dit », « Le Messager a dit », « Les compagnons ont dit » et non pas le camouflage. Et la science ne consiste pas à ce que, avec insolence, tu mettes en opposition la parole du Prophète et l’opinion d’un savant.»(1) .

Deuxièmement: Ils n’hésitent pas à utiliser des paroles d’Imams de la Sounnah qu’ils détestent pourtant et dont ils éloignent les gens à d’autres occasions. Le but recherché est  de tenter de mettre mal à l’aise les Gens de la Sounnah non-informés de la manipulation et de tromper la masse des musulmans en acquérant, malhonnêtement, une certaine caution scientifique. Comble de l’hypocrisie, lorsqu’ils citent ces bouts de paroles ils ne tarissent pas d’éloges sur ces Imams qu’ils insultent et accusent de tout les maux ailleurs.

Troisièmement: L’article ci-dessous reprend l’une d’entre ces manipulations répandues sur leurs sites et non pas toutes, mais cela suffit amplement à constater l’impudeur et le culot Soufi lorsqu’il est question de légitimer leurs égarements. Pour le reste, le Messager d’Allah (صلى الله عليه و سلم) a dit: « Le Croyant ne doit pas se laisser piquer deux fois dans le même trou ». (rapporté par al-Bukhârî n°5668 ; Muslim n°5317).

Il est tiré de l’excellent Forum sahab.net: http://www.sahab.net/forums/?showtopic=127490


Article:

Parmi l’argumentation des Soufi pour affirmer la permission de fêter la naissance du Prophète (صلى الله عليه و سلم), il y a ces paroles de Shaykh al Islam Ibnou Taymiyah (رحمه الله) dans son livre « قتضاء الصراط المستقيم في مخالفة أصحاب الجحيم » ou il détail et clarifie l’interdiction de cette fête innovée.

Ils s’accrochent à une parole cité, dans l’exposé de son argumentation qui met en évidence le caractère innové de cette fête, en délaissant le reste de ses paroles claires et évidentes ! Et c’est là l’habitude des gens des passions, anciens et contemporains, ils s’accrochent à une parole ou une erreur commise par un Érudit et bâtissent dessus des châteaux élevés !

Le grand savant, Shaykh Al Fawzan, a rapporté les paroles, d’Ibn Taymiyah dans son livre « الإرشاد إلى صحيح الاعتقاد والرد على أهل الشرك والالحاد », mais il a supprimé la phrase ambiguë en question et a mît plusieurs points à la place.

Alors les Soufi et les Chiites diffusèrent partout que « Al Fawzan le Wahhabi a falsifié et coupé les paroles d’Ibn Taymiyah ! ».

Et j’ai vu un article sur le forum « Al Baidaa » dans lequel l’auteur a rapporté les mêmes citations d’Ibn Taymiyah en supprimant les passages en question, ce qui a aggravé l’affaire et a donné l’occasion à ces imbéciles, qu’Allah les traite avec équité, de critiquer les gens de la Sunnah !

J’ai donc souhaité rapporter ici les paroles complètes d’Ibn Taymiyah pour que le lecteur impartial et juste puisse les lire (2) .

Dans celles-ci, Shaykh Al Islam a clairement dit que cette fête est une hérésie et un égarement qu’aucun compagnon du prophète, ni aucun pieux prédécesseur n’a fait.
Cheikh al Islam dit dans « اقتضاء الصراط المستقيم », Chapitre: « Fêtes périodiques innovées », « Prendre la naissance du prophète (صلى الله عليه و سلم) pour une fête comme les chrétiens fêtent la naissance de Jésus » :

Ce qu’ont innové certaines personnes – soit par imitation des chrétiens pour la naissance de Jésus – ou par amour et vénération pour le Prophète (صلى الله عليه و سلم), il se peut qu’Allah les récompense pour cet amour et cet effort. Non pas pour l’innovation qu’est la fête de la naissance du Prophète (صلى الله عليه و سلم), et les gens divergent sur sa date de naissance. Certes cela n’a pas été fêté par les prédécesseurs, alors que si c’était un bien, les exigences étaient réunies et les empêchements écartés. Et si cela était un bien pur ou prépondérant, les prédécesseurs étaient plus en droit de le faire que nous, car ils avaient plus d’amour pour le Messager (صلى الله عليه و سلم), ils le vénéraient plus que nous, et étaient plus désireux de faire le bien que nous. Et la perfection de cet amour et vénération ne peut être atteint qu’en suivant sa guidée, en lui obéissant, en observant ses ordres. En ravivant sa Sunnah, intérieurement et extérieurement. En propageant son message et faisant des efforts dans ce but avec le cœur, la main et la langue. Ceci est la voie des premiers anciens parmi les Mouhajirines et les Ansars et ceux qui les suivent de la meilleure façon (3) . La majorité de ceux qui tiennent à ce genre d’innovations, tout en ayant des bonnes intentions et des efforts pour lesquels on espère qu’ils soient récompensés (4) , se montrent paresseux lorsqu’il leur est demandé de se montrer vif et énergique face aux ordres du Prophète (صلى الله عليه و سلم).

Ils ressemblent à celui qui embellit le coran mais délaisse sa lecture, ou celui qui le lit mais ne suit pas ses enseignements, ou celui qui décore la mosquée mais n’y prie pas ou très peu, ou celui qui utilise les chapelets ou tapis de prière enjolivés (5) , et ce genre d’embellissements illégitimes qui s’accompagnent d’ostentation et d’orgueil détourne la personne de ce qui est légitime et corrompt son état.

Et sache que dans certaines œuvres il y’a du bien, pour la part qu’il y’a de chose légitime, et du mal, comme l’innovation et autres. Dès lors, cette œuvre est un bien pour ce qu’elle comporte comme chose légitime, et un mal pour ce qu’elle comporte comme détournement de la religion en totalité, comme c’est le cas des hypocrites et des pervers, et c’est le cas de la majorité de la communauté ces temps-ci.

Tu dois alors observer deux bons comportements:

- Le premier : Tu dois demeurer attaché à la Sunnah, intérieurement et extérieurement , en ce qui concerne ta propre personne où ceux qui t’obéissent , et que tu reconnaisses le convenable et blâmes le blâmable.

– Le deuxième : Appels à la sunna selon tes possibilités .

Donc, si tu vois une personne faire cela, et que celle-ci ne le délaissera que pour une chose plus mauvaise, alors ne l’appelle pas à délaisser un mal pour un mal plus grand, Ou alors à délaisser une obligation ou recommandation dont le délaissement est plus grave que de commettre cette chose détestable.

Mais si l’innovation contient une part de bien (6) , alors change-le par un bien légitime autant que possible car l’âme ne quitte une chose que pour une autre et il ne convient à personne de délaisser un bien sauf pour un bien équivalent ou supérieur. » |Fin de la parole.

Ces Soufis ont donc laissés toutes ces paroles limpides pour s’accrocher à quelques petits mots au sujet de ceux qui font cela tout en étant ignorants, il s’agit des phrases soulignées.

Ils ont donc propagés partout: « Ibn Taymiyah approuve le Mawlid ! », « Al Fawzan (7) le Wahabi coupe les paroles de Cheikh al Islam ! ».

Parmi les points bénéfiques cité par cheikh Al Islam et face auxquels l’ensemble des Soufi semblent frappés de cécité (8) ou d’ignorance:

– Fêter la naissance du prophète est une innovation, un égarement et une imitation des Chrétiens avec la naissance de Jésus.
– Fêter la naissance du Prophète (صلى الله عليه و سلم) n’a jamais été fait par les compagnons, ni par les pieux prédécesseurs alors que les conditions (invoqués par ceux qui le pratique) existaient et rien ne les empêchaient de le faire si c’était un bien.
– Aimer le prophète et le glorifier se réalise en le suivant, en lui obéissant et en observant ses ordres, en ranimant sa Sunna intérieurement et extérieurement, en propageant son message, en s’appliquant avec le cœur, la main et la langue sur la voie des pieux prédécesseurs .

Ils ont laissé toutes ces déclarations explicites pour s’accrocher aux paroles de Cheikh Al Islam qui concernent celui qui fait cette innovation blâmable sans science tout en aspirant à aimer le prophète, et cela quant il dit: « Il se peut qu’Allah les récompenses pour cet amour et cet effort ».

Est-ce là le comportement de celui qui cherche la vérité et s’y tient ? Nous laissons la réponse au lecteur.

D’autant plus que cette parole de Cheikh Al Islam mérite réflexion (9) , car Allah peut excuser l’innovateur pour son ignorance et lui épargnera le châtiment, mais de la à le récompenser pour son innovation, cela mérite une grande réflexion.
Et pour ces ignorants, nous espérons qu’ils soient exemptés de péchés à cause de leur grande ignorance et la propagation des savants du mal qui leurs embellissent ces innovations blâmables, quant à ce qu’ils soient récompensés pour une innovation, cela n’a pas de preuves dans le Coran ni la Sounnah.

Le Messager (صلى الله عليه و سلم) a dit : « Celui qui innove dans cette religion ce qui n’en fait pas partie le verra rejeté. ». (Bukhari et Muslim)

Cheikh Al Islam (رحمه الله) a dit: « Et il est nécessaire pour l’adorer de réunir deux fondements: L’un d’eux est de lui vouer sincèrement le culte, le deuxième est la conformité a l’ordre révélé.

C’est pour cette raison que ‘Omar Ibn Al-Khattab disait dans ses invocations: ” ô Allah fait que toute mon œuvre soit pieuse, et fait qu’elle soit voué exclusivement à toi, et ne permet à qui que ce soit d’en avoir une part . “

Et Al Foudhahl Bn ‘Iyad a dit au sujet de la parole d’Allah: {Celui qui a créé la mort et la vie afin de vous éprouver (et de savoir) qui de vous est le meilleur en oeuvre, et c’est Lui le Puissant, le Pardonneur.} [Sourate al Moulk verset 2]

” Le plus sincère et le plus conforme”

On lui dit : “Ô Aba ‘Ali, que signifie sincère et conforme ? “

Il dit : ” Si l’œuvre est sincère mais non conforme elle n’est pas acceptable. Et si elle est conforme mais pas sincère elle n’est pas acceptable, jusqu’à ce qu’elle soit sincère et conforme. La sincère, c’est qu’elle soit pour Allah, la conforme c’est qu’elle soit sur la Sounnah.

Pour cette raison, Allah a blâmé les polythéistes dans le Coran pour avoir suivi ce que ceux qu’ils ont associés à Allah leurs ont légiféré dans la religion, sans qu’Allah l’ait permis.

Comme l’adoration d’autres qu’Allah ou des pratiques qu’Il n’a pas prescrit comme Allah a dit: {Ou bien auraient-ils des associés [à Allah] qui auraient établi pour eux des lois religieuses qu’Allah n’a jamais permises ?} [Sourate Achoura verset 21]

De la même manière, il les a blâmé parce qu’ils ont interdit ce qu’Allah n’a pas interdit, car la véritable religion est qu’il n’y a d’interdiction si ce n’est ce qu’Allah a interdit, et que la religion est uniquement ce qu’ il a prescrit .». (1/232 Majmou’ Fatawa).

Où sont donc les Soufi quant à la science et la compréhension de cet Imam Sunni ? Il est temps pour eux de se remettre en question concernant leurs divergences claires avec la guideé du Prophète et de ses compagnons. |Fin de l’article tiré de Sahab.net.


Traduit par l’association Sunna de Denain

Facebooktwittermail

Notes de bas de pages   [ + ]

1. (Al-fawâid partie 1 page 105
2. Ndt: A noter que chez les Soufi francophones, la traduction tronquée s’ajoute au simple découpage des paroles.
3. Ndt: Ce qui nous rappel ce verset: {Les tout premiers (croyants) parmi les Emigrés et les Auxiliaires et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement, Allah les agrée et ils L’agréent. Il a préparé pour eux des jardins sous lesquels coulent les ruisseaux et ils y demeureront éternellement. Voilà l’énorme succès! } (Coran : 9/100).
4, 9. Voir: http://salafidenainetdailleurs.com/au-sujet-des-propos-dibn-taymiyah-quant-a-la-recompense-pour-une-innovation/
5. Ndt: Série d’exemples ou l’apparence prévaut sur le fond.
6. Ndt: Un mal n’apparaît jamais complet, il comporte souvent une part même infime de bien. C’est souvent derrière cette part de bien que les innovateurs se cachent, hors ce n’est pas cette part qui est attaquée et cette part ne permet pas de justifier son mal, en l’occurrence innover dans la religion.
7. Ndt: Ils calomnient Shaykh Al Fawzan ou d’autres savants de la Sounnah, l’important pour eux est d’accuser les références Salafi de ce qu’ils sont eux même en train de faire: Falsifier les paroles d’Ibn Taymiyah.
8.  État d’une personne aveugle.
this site uses the awesome footnotes Plugin