Don Quichotte et ses successeurs: Les Pseudo-Jihadistes ~ Shaykh Saad al Husayen (حفظه الله)

Don Quichotte et ses successeurs: Les Pseudo-Jihadistes ~ Shaykh Saad al Husayen (حفظه الله)

twitteryoutubeinstagram

Shaykh Saad al Husayen (1) (حفظه الله):

(Lire le debut de l’article complet sur l’architecture dite “Islamique”)

Un siècle après la chute de Grenade. Miguel Cervantes a écrit une satire -Don Quichotte de la Mancha-, histoire d’un noble paysan obsédé par les livres de chevalerie au point qu’ils troublent son esprit. Et un beau jour, il se prend réellement pour un chevalier errant (Don Quichotte) qui entreprend d’instaurer une justice utopique et combattre une injustice fictive. Alors il prend la route, monté sur son vieux cheval pour attaquer les moulins à vent (qu’il prend pour des géants envoyés par des sorciers), les troupeaux de moutons (des armées ennemis), et la moindre auberge sur le chemin(des châteaux hantés). Chaque bataille qu’il mène se termine par une défaite, mais pour autant ses objectifs utopiques demeurent inchangés !

Comme s’il traçait la voie pour des moujahidines qui viendront plus tard avec une obsession maladive plus grave que la sienne, bien qu’ils l’ont dépassé dans la stupidité en attribuant leurs crimes à l’islam.

Peut-être que l’Espagne a pris des musulmans leur pire production: les aspects d’excès et de luxe dans la façon de vivre, et les a récompensé en leur donnant la pire œuvre romanesque qu’elle ait produite: « Le syndrome contagieux de Don Quichotte ». En effet, à la fin du siècle dernier, le guide suprême de ce qui est appelé la Révolution ou la République «Islamique» (ndt: l’Iran) a désigné les États-Unis comme: le plus grand Satan. Dès lors les activistes de tout bord (islamistes, chrétiens, marxistes, populistes..) ont adopté cette déclaration sans réserve, et se sont pressés à donner d’eux-mêmes, de leurs biens et de ceux des autres (opposants ou consentants) dans un Jihad au nom de la religion ou de la nation, et cela malgré les divergences d’objectifs, d’opinions et de croyances. L’unique point en commun est un sentiment de préoccupation exacerbé par le Satan politique et idéologique au lieu du véritable Satan, et par le combat territorial et identitaire au lieu du Jihad légitime: «Pour que la parole d’Allah soit la plus haute».

Allah a dit: {{ Ô enfants d’Adam! Que le Diable ne vous tente point, comme il a fait sortir du Paradis vos père et mère (…) }} [v27 Al A’raf],

{{ Et lorsque nous dîmes aux Anges: «Prosternez-vous devant Adam», ils se prosternèrent, excepté Iblis [Satan] qui était du nombre des djinns et qui se révolta contre le commandement de son Seigneur.}} [v50 Al Kahf],

{{Et quiconque s’aveugle (et s’écarte) du rappel du Tout Miséricordieux, Nous lui désignons un diable qui devient son compagnon inséparable.}} [v36 Az Zoukhrouf],

{{ Ne vous ai-Je pas engagés, enfants d’Adam, à ne pas adorer le Diable? Car il est vraiment pour vous un ennemi déclaré }} [v60 Yassin].

Le véritable satan, le premier et le plus important, c’est «Ibliss» qui a sorti nos parents (ndt: Adam et Hawa) du paradis, et il fait parti des djiins. Et c’est lui qu’Allah a désigné comme compagnon inséparable pour celui qui a été aveugle à la révélation, la compréhension et l’application de celle-ci, et c’est à son sujet qu’Allah nous a mis en garde et contre qui Il nous a ordonné de Lui demander protection, et nous a interdit de l’adorer (en lui obéissant).

Également, il n’est pas correct de désigner satan -le réel ou le faux- par « Le plus grand» car Allah a dit du premier: {{ (…) car la ruse du Diable est, certes, faible.}} [v76 An Nisaa], {{ Il n’a aucun pouvoir sur ceux qui croient et qui placent leur confiance en leur Seigneur.}} [v99 An Nahl].

Et nous savons que le second (NDT: USA) a été incapable de dominer son ennemi proche (Cuba) comme lointain (Vietnam) alors que les deux étaient beaucoup plus faibles militairement et techniquement, il a également été incapable de protéger ses alliés en Iran , Philippine, Amérique du Sud…

La première place d’Ibliss pour égarer les hommes est concurrencé par: la passion et l’âme, si proche et tant aimée.

Allah a dit: {{ (…) car l’âme est très incitatrice au mal, à moins que mon Seigneur, par miséricorde, [ne la préserve du péché] }} [v53 Yousouf],

{{Ou bien l’homme aura-t-il tout ce qu’il désire? }} [v24 An Najm].

Et il n’est pas légitime ni raisonnable d’être distrait par l’ennemi lointain au détriment du proche !

Mais s’écarter de la Révélation divine vers des idées purement spéculatives (faussement appelées islamiques) a déplacé la raison du musulman contemporain dans ses oreilles et en a fait un perroquet qui se contente de répéter ce qu’il entend.

En effet les discours du Vendredi, les prêches et exhortations, livres et magazines dits «islamiques» sont devenus des tribunes d’agitation (faibles) politique contre les gouvernements musulmans et non-musulmans. Et quand on rappelle aux figures du jihad fictif en Afghanistan (et d’ailleurs), l’obligation de corriger la croyance comme condition à la victoire, ils accusent de défaitisme et découragement.

Le résultat dans la pratique: des jeunes musulmans sont convaincus de la légitimité du suicide, du meurtre de dizaines voire de centaines et de milliers d’âmes qu’Allah a interdit de tuer sans motifs légitimes. Dés lors les explosions, la terreur, la destruction, les détournements d’avions et la trahison sont devenus monnaie courante au nom du Jihad et de l’appellation «martyr». Alors que la révélation divine a clairement conditionné le jihad et la mort en martyr a une seule et unique raison: « Que la parole d’Allah soit la plus haute », c’est-à-dire non pas pour un territoire, ni une identité, ni tribalisme, ni géographie, ni par colère, ni jalousie ou rancoeur. Et la tradition prophétique est claire sur l’interdiction de dire: «untel est martyr» (Boukhari) sauf texte authentique révélé.

Quand aux États Unis, c’est à l’image du tabagisme: la majorité en consomme et le maudit en même temps. Il s’agit simplement d’un pays laïc qui cherche ses intérêts (comme tout le monde): pour ses intérêts financiers ils ont aidé le gouvernement irakien contre l’Iran qui menaçait ses voisins, pour les mêmes raisons ils ont aidé le Koweit contre l’Irak qui l’a envahi (la pire invasion connue à travers l’histoire), et pour l’intérêt moral ils ont combattu les chrétiens serbes pour arrêter l’agression sauvage contre leur voisins musulmans, pour la même raison ils ont soutenu les factions afghanes pour expulser l’agresseur russe, puis ils ont pactisé avec les russes pour obliger les talibans à leur remettre ceux qui les ont agressé (11/9), pour la même raison ils ont interdit l’enseignement de la bible dans leurs écoles publiques. Malgré tout, les activistes hésitent entre la désignation : laïque ou croisée, selon le souffle du vent idéologique, et malgré que les guerres nommés «Croisades» sont terminées depuis neuf siècles, et que le mot «Croisade» est revenu à son origine: combattre le Mal…..

A supposer que les pensées des activistes et idéologues se réalisent et que leurs illusions et visions se concrétisent concernant un ennemi extérieur (plus que l’ennemi intérieur), alors il ne serait pas permis à un autre q’un chef d’état d’appeler au Jihad, il ne serait pas permis non plus d’agresser l’ennemi alors qu’Allah a dit:

{{ Et ne laissez pas la haine pour un peuple qui vous a obstrué la route vers la Mosquée sacrée vous inciter à transgresser.}} [v2 Al Ma’ida].

Il ne serait pas permis non plus de réagir avec l’ennemi si ce n’est avec justice et équité: {{Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injustes. }} [v8 Al Maida.].

Il y a une différence (que ne saisissent pas les activistes et les idéologues) entre l’alliance et le traitement: le Prophète ﷺ traitait bien le Juif, le Chrétien, le Polythéiste s’agissant du commerce ou les visites mutuelles ou les dons et l’entraide dans le bien commun. Et il ﷺ ne s’alliait qu’à Allah, les anges et les croyants parmi ses serviteurs.

Mais pourquoi donc l’intérêt augmente pour le faux jihad (ou le vrai s’il existe) au dépend de ce qu’il y a de plus important: L’appel à l’Unicité d’Allah par Son adoration, et mettre en garde contre le polythéisme par l’adoration d’autres avec Lui.

Et ce point est ignoré aujourd’hui par ceux qui se réclament du Jihad, et que dire des autres. Aucune des figures de ceux qui appellent au Jihad n’est connu pour son intérêt envers l’appel à l’Unicité et la mise en garde contre le polythéisme malgré qu’ils ont vécu au milieu des aspects de l’idolâtrie comme les sanctuaires, les tombeaux dédiés au supposés Saints… spécifiques aux musulmans ou partagés avec les juifs, les chrétiens et les différentes factions égarées.

Réponse: L’appel à l’Unicité et à la Sunna -qu’ont vécu les premiers musulmans pendant plus d’une décennie avant que le Jihad (légitime) leur soit autorisé pour une seule raison: que la parole d’Allah soit la plus haute- n’attire pas les foules comme l’appel à assouvir les rancœurs, la jalousie et semer le désordre et la corruption. Et c’est Allah qui donne la réussite.



(Source)


Traduit par l’association Sunna


 

Lien de telechargement pdf: Ici


Facebooktwittermail

Notes de bas de pages   [ + ]

1. Nė en 1353h à chaqra en Arabie saoudite. Diplômé de l’université de charia de makka en 1373h. Diplômé de l’institut des hautes études en littérature arabe et études sociologiques du Caire 1380h. Diplômé  en magistère de l’université de Californie du sud “philosophie de l’éducation”. Il a occupé plusieurs fonctions de directeur dans le ministère de l’éducation en Arabie saoudite de 1380 à 1401h . Il a supervisé la prédication et les prédicateurs saoudiens dans la région du Cham à la demande de son éminence Shaykh ‘Abdal ‘Aziz Ibn Baz  (رحمه الله) durant plus de vingt ans. Voir http://www.saadalhusayen.com/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=15&Itemid=7
this site uses the awesome footnotes Plugin