Divergence sur la nature de Zakat la Fitr

Divergence sur la nature de Zakat la Fitr

twitteryoutubeinstagram

La nature de Zakat la Fitr

 

  • Rappel de quelques bases au préalable:

 

1/ Le musulman adore Son Seigneur comme Son Seigneur lui a commandé de l’adorer,

 

Allah (تعالى) dit dans le sens: {Ou bien auraient-ils des associés [à Allâh] qui auraient établi pour eux des lois religieuses qu’Allâh n’a jamais permises ?}[1]

 D’après la mère des croyants A’icha (رضي الله عنها) a dit : L’Envoyé d’Allah (صلى الله عليه و سلم) a dit :

« Quiconque apporte à notre affaire-ci une chose nouvelle non fondée sur elle, verra cette chose rejetée. »[2]

 Dans la version de Muslim, il y a ceci : « Celui qui fait un acte sur lequel notre affaire n’est pas maître, verra son acte rejeté ».

 

C’est ainsi que, comme le rappelle Shaykh Ibn Taymiyyah (رحمه الله): « La règle dans l’adoration, est que rien n’est prescrit si ce n’est ce qu’Allâh a prescrit. Et la règle dans les coutumes (ou affaires sociales), est que rien n’est interdit, en dehors de ce qu’Allâh a interdit. »[3]

 Et comme l’a dit son élève Ibn Qayim (رحمه الله): « La science se définit à travers « ALLah a dit », « Le prophète a dit », et « les compagnons ont dit » et non pas au moyen du camouflage. Et la science ne consiste pas à ce que tu exposes avec insolence la divergence entre la parole du prophète (صلى الله عليه و سلم) et l’avis d’un savant. »[4]

 Et les preuves en ce sens sont très nombreuses, c’est ainsi que les gens de sciences en ont déterminé que l’acceptation d’une adoration réponse sur deux choses:

– l’exclusivité du culte envers Allah sans aucune association, et

– suivre le Prophète (صلى الله عليه و سلم) avec exactitude.[5]

 

2/ Lors d’une divergence, le musulman n’est pas laissé livré à lui même, plutôt la méthode lui a été donnée:

 Tout d’abord, la divergence n’est pas une miséricorde, comme le rapporte le Shaykh Mouqbil (رحمه الله): ” Quant au hadith : « La divergence dans ma communauté est une miséricorde. » c’est un hadith faux, aussi bien dans le texte que dans la chaîne de transmission. Son sens est rejeté par les preuves qui ont précédé et par la Parole d’Allah : { Ils ne cessent de diverger sauf ceux à qui ton Seigneur a fait miséricorde.}. Donc on peut comprendre de ce noble verset que ceux qui divergent ne sont pas de ceux à qui Allah a fait miséricorde. Et Allah est plus savant. ” (Al-Bishârah, p.5-9)

 

Ensuite, la démarche est simple, Allah le Tres-Haut dit dans le sens: {Et si vous divergez dans quoi que ce soit, alors revenez à Allah et au Messager, si vous croyez vraiment en Allah et au Dernier Jour. Ceci est bien mieux et d’interprétation meilleure.}[6]

 Dans As-Sahîh, d’après Abû Hurayrah, le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : « Contentez-vous de ce que je vous ai apporté, car ce qui a fait périr ceux d’avant vous sont leurs nombreuses questions et leur divergence avec leurs prophètes. ».

Comment revenir à Allah et Son messager (صلى الله عليه و سلم) aujourd’hui ? En revenant au Quran et a la Sounnah. Ainsi quand les musulmans divergent dans leurs avis, qu’ils avancent leurs preuves du Quran et de la Sounnah et y reviennent.

 Ibn Abbas (رضي الله عنهما) a dit : « Je crains que des pierres ne tombent sur vous du ciel – je dis Allah a dit et vous dites Abû Bakr et Umar ont dit. ».

 L’imam Ahmad (rahimahullah) a dit : « Je suis stupéfié par les gens qui connaissent la chaîne de narration (d’un hadith) et son authenticité, mais suivent l’avis de Sufyan (dans ce qui est en contradiction avec la preuve). ».

 

  • Concernant la Zakat al Fitr

 

Celui qui fait ce qu’Allah lui a ordonné de faire lors de la divergence, c’est a dire revenir au Quran et a la Sounnah, verra aisément son cœur apaisé sur le sujet. En effet, puisqu’il n’y a tout simplement aucune preuve du Quran et de la Sounnah qui permette de changer la nature de la Zakat la Fitr en autre que la nourriture (!), la seule question interrogation une fois cet élément pris en compte est: pourquoi alors continuer de diverger ?

 L’imam Ahmad rahimaoullah a dit: « Il ne faut pas donner la valeur en argent. On lui dit alors « Des gens disent que ‘Umar Ibn ‘Abdal ‘Aziz acceptait l’argent ? ». Il dit : « Ils laissent la parole du prophète (صلى الله عليه و سلم) et ils disent “untel a dit”, alors qu’Ibn ‘Umar a dit: “« Le Messager d’Allah (صلى الله عليه و سلم) a rendu obligatoire l’aumône de la rupture du jeûne par un saa’ de dattes ou un saa’ d’orge, pour chaque esclave ou personne libre, mâle ou femelle, petit et grand parmi les musulmans. Puis il a ordonné qu’elle soit remise avant que les gens ne se rendent à la prière (de l’Aïd) ».[7]

 C’est d’ailleurs une remarque à ajouter sur ce qui se fait aujourd’hui, que voyons nous ? Ils donnent de l’argent pour leur Zakat la Fitr le jour de l’Id, et lorsqu’ils sortent de la prière et rentre chez eux, où se trouve l’argent ? Il n’a toujours pas été distribué… Or s’il est permis de confier sa distribution de la Zakat la Fitr à autrui, c’est à condition qu’elle soit en son temps !

 Ibn ‘Abbas (رضي الله عنه) a dit: « (…) de même qu’elle est une nourriture pour les pauvres. Celui qui l’accomplit avant la prière, elle sera une Zakat acceptée, quant à celui qui la donne après la prière, elle ne sera qu’une aumône parmi les aumônes »[8]

 Le Shaykh Ibn ‘Uthaymine (رحمه الله) fut questionné sur les propos de l’imam Maalik a ce sujet:

 | Le dire de l’Imâm Mâlik (رحمه الله) « La Zakât al-Fitr ne doit-être versée si ce n’est en nourriture, et elle ne doit pas être versée en espèce » est un dire authentique [sahîh], et cela est aussi le Madhhâb de l’Imâm Ahmad et de ach-Châfi’î, et certes la Sounnah prouve cela.

 ’Abdullâh Ibn ’Umar (رضي الله عنه) a dit :

 « Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a ordonné pour la Zakât al-Fitr de donner un Sâ’ de dattes, ou un Sâ’ d’orge. » [9]

 Abû Sa’îd al-Khudrî (رضي الله عنه) a dit :

 « Au temps du Messager d’Allâh (صلى الله عليه و سلم)  nous sortions la Zakât al-Fitr à un taux d’un Sâ’ de nourriture, ou un Sâ’ de dattes, ou un Sâ’ d’orge, ou un Sâ’ de fromage, ou un Sâ’ de raisins secs. »

[…]

 Certes, sortir la Zakât al-Fitr autrement qu’en nourriture [at-Ta’âm] est en contradiction avec l’ordre du Prophète (صلى الله عليه و سلم)  et le faire [les actions] des Compagnons [as-Sahâbah] (radhiallâhu ’anhu), cette façon [de faire] sera rejetée et ne sera pas acceptée, le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit :

 « Celui qui fait une chose en désaccord avec notre religion, elle sera rejetée ».

 c’est-à-dire, qu’elle sera renvoyée à son auteur. »[10] | fin de la parole.

 

En réponse à ceux qui prétendent que sortir Zakaat Al Fitr en argent est meilleur pour les nécessiteux, Shaykh Al Albaani (رحمه الله) a dit :

“Quand une personne vient et dit : “Non !! Nous donnons [la Zakaat] en argent car cela est plus profitable au pauvre !”

Il aura fait deux erreurs :

La première : Il aura contredit les textes alors que cette chose est une adoration, c’est le moins qu’on puisse dire.

Mais la deuxième est très dangereuse car cela voudrait dire que Celui qui légifère – c’est à dire [Allah] le Seigneur de l’univers -, quand il révéla à son noble Prophète (صلى الله عليه و سلم) qu’il oblige à sa communauté de donner un Saa’ de ces aliments, [Allah] ne connaissait pas l’intérêt des pauvres et des misérables comme le connaissent soit disant ces gens qui prétendent que donner la Zakaat en argent est meilleur. |fin de la parole[11]

 

12]Il est très important de savoir que la majorité des juristes (Fouqaha) n’ont pas permis de sortir l’Aumône de la rupture du jeûne par son équivalent (El Quima), c’est à dire en argent ou autres.

 Quand à Abou Hanifa, il l’a permis[13]. Toutefois la parole d’Abou Hanifa ne peut être prise en considération, avec tout le respect et l’amour que nous avons pour nos Imams et nos Savants d’Ahl us-Sounnah.

 Nous allons répondre en 10 points à ceux qui se fanatisent sur cet avis. En cas de divergence comme c’est le cas ici, Allah nous dit :

 Traduction relative et approchée : {Puis si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-le à Allah et à Son Messager[14]… } [S4 V59]

 

1)     L’avis d’Abou Hanifa (رحمه الله) est un effort de réflexion de sa part, donc cela l’expose soit à tomber juste ou bien à se tromper, mais dans les deux cas il a une récompense, car c’est un « Moujtahid »[15]. Quant à la récompense, elle est tirée du Hadith : « Lorsque le juge fait un effort (dans un jugement), s’il tombe juste il aura deux récompenses et s’il se trompe il n’a qu’une récompense »[16]

 2)     La majorité des juristes s’est limitée à ce qui a été rapporté dans la Sounnah quant au fait de la sortir en nourriture.

 3)     A travers les Hadiths que nous avons cités, nous voyons que c’est le Prophète (صلى الله عليه و سلم) qui a ordonné de la sortir en nourriture et Allah a dit dans le Coran :

 Traduction relative et approchée : {Ô vous qui avez cru, ne devancez pas Allah et Son Messager[17]} [S49 V 1]

 A partir de ce moment, il ne nous est pas permis de devancer une parole sur celle d’Allah et de Son Prophète (صلى الله عليه و سلم), Allah nous dit :

 Traduction relative et approchée : {…Ce que le Messager vous donne prenez-le et ce qu’il vous interdit abstenez-vous en et craignez Allah car Il est dur en punition } [S59 V7]

 4)     Quant à ceux qui disent que notre époque est différente, il faut savoir que le Coran est valable pour tous les temps et tous les lieux. De même, nous pouvons ajouter à cela que l’argent existait déjà du temps du Prophète (صلى الله عليه و سلم) et l’on constate cela à travers le troisième pilier de l’Islam qui est la « Zakat » dont l’une de ses catégories est l’argent.

 5)     S’il avait été préférable de donner la Zakat El Fitr en argent au lieu de la nourriture, les compagnons du Prophète (qu’Allah les agrée) qui étaient les meilleurs hommes que la Terre n’ait jamais porté, l’auraient autorisé.

 6)     Si cela était permis, Allah nous l’aurait légiféré, or Allah nous dit :

 Traduction relative et approchée : {Et ton Seigneur n’oublie point } S19 V64

 7)     Donner la Zakat El Fitr en nourriture, c’est faire revivre la Sounnah du Prophète (صلى الله عليه و سلم).

 8)     Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit :

« Celui qui fait une œuvre non conforme à nos enseignements, elle sera rejetée »[18]

 9)     L’avis qui dit qu’il est permis de donner la Zakat El Fitr en argent est un effort de réflexion tiré de la raison (Ray), quant à l’avis qui dit que l’on doit la sortir en nourriture, c’est une révélation (Wahy) et Allah a dit au sujet du Prophète (صلى الله عليه و سلم)  :

 Traduction relative et approchée : { Et il ne prononce rien sous l’effet de la passion ; Ce n’est rien d’autre qu’une révélation inspirée } [S53 V3&4]

 10) Il ne faut pas oublier qu’Allah a dit :

 Traduction relative et approchée : { …Vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle [ à suivre] pour quiconque espère en Allah et au jour dernier …} [S33 V21]

 

Ci dessous l’image des mesures pour la Zakat la Fitr vérifiées par le Shaykh Firkous hafidaoullah:

image1

Quelques images de la récolte 2014:

IMG_1496IMG_1494IMG_1490FullSizeRender

 

Nous demandons à Allah de nous préserver de l’innovation, l’égarement, et qu’Il unisse les musulmans sur la Sounnah.

[1] Coran, 42/21

[2] Hadith sahih, rapporté par al Bukhârî (5/301) (n°2697), Muslim (3/1343)

[3] Sharh Iqtidhâ as-Sirât il-Moustaqîm li-moukhâlifati As-hâb al-Djahîm de Ibn Taymiyyah par SHAykh Ibn ’Uthaymîn, p.439, en français voir: http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article225#nb2

[4] [al fawâ-id 1/105]

[5] « Conseil sur la voie à Suivre ou les règles de Base de la voie des Salafs » par le cheikh ‘Oubeyd el Djabiri, En français voir: http://www.al.baida.online.fr/les_reglesbasesmanhaj.htm#_ftn1

[6] Sourate Les Femmes (4) – verset 59

[7] Rapporté par Al Boukhari, Mouslim, Tirmidhi, Abou Daoud, Nassaï et Ibn Maja.

[8] Hadith hassan (bon) rapporté par Ibn Maja et Abou Daoud

« …une aumône parmi les aumônes » : C’est à dire une Sadaqat, et non sa Zakat.

[9] Rapporté par al-Bukhârî

[10] Madjmu’ Fatâwa de SHeikh Ibn ’Uthaymîne, vol-18 p.279

[11] [ Silsilat Al Hudaa Wa An-Najmi K7 274 minutes 18]

[12] Origine de l’article suivant: http://www.al.baida.online.fr/zakat_el_fitr.htm#_ftn11

[13] Ceci est évoqué dans le commentaire du Sahih Mouslim par le savant An-Nawawi, Vol 7 P60.

[14] « …Allah et à Son Messager » : C’est à dire au Coran et à la Sounnah (Extrait du tafsir d’Ibn Kathir) .

[15] « Al Moujtahid »: C’est celui qui a un niveau très élevé dans la science et qui est en mesure de tirer des lois à partir des textes, pour les détails consultez Oussoul min ‘Ilm Al Oussoul de Cheikh Ibn ‘Otheimine.

[16] Rapporté par Al Boukhari N°7352 et Mouslim N°1716

[17] « …ne devancez pas Allah et Son Messager » :C’est à dire dans vos décisions et vos initiatives.

[18] Rapporté par Al Boukhari et Mouslim


Lien de téléchargement du PDF: https://drive.google.com/uc?export=download&id=0BzasLixSH_gRM1lmQWZhWF93Mk0

Facebooktwittermail
this site uses the awesome footnotes Plugin